Semaine du Son 2016 : Le développement des zones calmes dans la ville, 21 Janvier 2016

 France : Carte géologique du Bassin parisien ca 1898. https://medihal.archives-ouvertes.fr/medihal-00915676 Contributeur : Fonds Images Umr Prodig Soumis le : lundi 9 décembre 2013 - 11:18:51 Distributed under a Creative Commons Marque du Domaine Public 4.0 International License

France : Carte géologique du Bassin parisien
ca 1898. https://medihal.archives-ouvertes.fr/medihal-00915676
Contributeur : Fonds Images Umr Prodig
Soumis le : lundi 9 décembre 2013 – 11:18:51 Distributed under a Creative Commons Marque du Domaine Public 4.0 International License

Dans le précédant billet nous signalions la tenue le l’Ecole d’Hiver du Cresson sur la thématique « Ambiances habitées et design sonore : seuils, limites, passages » dans la cadre de la Semaine du Son en région. Dans le cadre de la programmation de la Semaine du Son à Paris, une soirée sera consacrée à la thématique Acoustique et environnement sonore, le 21 janvier 2016 de 19h à 22H au Théâtre de l’Alliance Française. Cette séance sera modérée par Alice Debonnet (directrice du CIDB) et Jean-Dominique Polack (professeur d’acoustique à l’UPMC et vice-président de la Semaine du Son). Le Cresson y sera présent avec l’intervention de Théa Manola, ayant rejoint l’équipe tout récemment en 2015. Parmi les intervenants, Cécile Regnault, a soutenu sa thèse au Cresson en 2001 et a longtemps appartenu à l’équipe, elle est affiliée aujourd’hui au Laure (UMR 5600 EVS CNRS) enfin Frédéric Fradet a soutenu au Cresson un diplôme de DEA en 2006.

« Co-construire un urbanisme durable« Montrer comment les collectivités peuvent s’emparer des exigences réglementaires associées aux cartes de bruit pour en faire un levier et une porte d’entrée vers la mise en valeur et la préservation d’espaces d’agrément et de refuge contre les nuisances et les tensions du quotidien. Il s’agit de changer d’angle : commuter du négatif au positif en exploitant les cartes de bruit, en les confrontant au ressenti des populations et en les mettant en partage, passer d’une logique technocratique d’exécution passive d’une obligation réglementaire à une démarche active volontaire de co-construction d’un urbanisme durable favorable au bien-être et à la santé, associant les habitants,les usagers et les différents acteurs du territoire « .
Fanny Mietlicky, Directrice de Bruitparif

logoProgramme :

Ouverture par Dominique Jakobet Brandon McFarlane, architectes

Zones calmes et cartes de bruit, ou comment les cartes de bruit autorisent le contrôle du sonore dans la ville, par Fanny Mietlicki, Directrice de BruitParif

Quelques exemples en Europe de zones calmes : Amsterdam, Malmö, etc, par Théa Manola, architecte et docteure en urbanisme, Maitre Assistance à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble et chercheuse au Cresson.

Concevoir des zones calmes en interaction avec leurs habitants, par Cécile Regnault, architecte,conceptrice d’environnements sonores, chercheuse au LAURE, UMR 5600 EVS CNRS à l’Ecole d’Architecture de Lyon

Un designer dans l’environnement, par Frédéric Fradet, designer sonore à ThinkPhonic

La parole habitante, avec France Nature Environnement

En présence de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME)

 

 


Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble. Veille également sur Scoop-it : http://www.scoop.it/t/le-cresson-veille-et-recherche

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *