Des jardins urbains au XXIe siècle : espace, ambiance, société, environnement

Ce séminaire s’est déroulé le 23 Mai 2016 à la Faculté d’Architecture de l’Université de Lisbonne, Portugal. Il a été organisé par Grégoire Chelkoff  (Architecte, Professeur ENSAG / CRESSON UMR AAU),  Magali Paris (Paysagiste Maître assistante ENSAG / CRESSON UMR AAU) et Pedro PachecoArchitecte, Enseignant FAU Lisbonne.

Il fait suite à la recherche qu’ils ont récemment terminée, en mars 2016 et financée par le MEDDE et l’ADEME (programme ITTECOP)  :
La nature au bord de la route / 2 : Des jardins collectifs pour une conception soutenable des infrastructures de transports terrestres (document disponible sur HAL SHS associé à de nombreuses annexes)

Les intervenants venaient des disciplines architecture, paysage, sciences de l’environnement essentiellement. Ces échanges ont permis développer les différents enjeux et éléments de connaissance et d’action mis en œuvre en France et au Portugal. Ils ont montré comment l’existence et le développement des jardins potagers urbains concernent aussi celle d’une infrastructure paysagère et agricole de la ville et en quoi elle interagit avec celle des infrastructures de transport.

Les jardins potagers sont un moyen de conservation des sols vivants et aussi un complément de survie des familles les plus pauvres qui habitent la ville. C’est une activité qui a un rôle social fondamental et illustre les vagues d’exode rural du XXème siècle. Elle recrée le lien entre les habitants et le territoire en installant de nouvelles habitudes de voisinage et en restituant le plaisir et l’art de travailler la terre. Les potagers urbains apportent aussi une biodiversité au sein des villes et sont confrontés à la pollution, à des expositions multiples en même temps qu’ils façonnent des ambiances, des espaces et de paysages particuliers.

La ville de Lisbonne intègre dans son aire depuis sa fondation une proportion importante de terres cultivées sous forme de jardins qui apparaissent aujourd’hui de façon désorganisée en occupant spontanément les sols productifs de vallons situés au bord de la route et du métro, autour des opérations de grands-ensembles, dans les interstices urbains. Cette situation exprime l’actuel manque de planification urbaine de la ville.

Cette dualité entre le rural et l’urbain qui persiste permet de formuler une nouvelle pensée pour la ville. La pensée d’un paysage global, dans lequel l’espace agricole et l’espace urbain restent interconnectés sans perdre leurs caractéristiques propres et leurs fonctionnements indépendants ; tout en servant les intérêts de la société, que ce soit vis-à-vis du monde agricole ou de la vie urbaine.

Les trois aspects suivants ont été développés en comparant à la situation française (Grenoble, Ile de France) pour mettre en discussion des critères opératoires pour le futur :

  • ville et organisation spatiale et paysagère des jardins : espaces, publics, qualités d’ambiances, qualités spatiales, relations aux infrastructures, paysage et architecture,
  • politique de la ville et pratiques sociales : aspects sociaux et spatiaux, impacts  économiques, pratiques des jardiniers et des habitants
  • impacts et sollicitations de l’environnement : eau, terre, air, cultures (types agricoles et biodiversité, pollutions et histoire des sols)

Conférenciers :

José Aguiar, architecte, chercheur (coordinateur du 2e cycle de la FAUL)
Magali Paris, architecte, paysagiste et chercheuse (ENSAG – Laboratoire CRESSON)
Gregoire Chelkoff, architecte, professeur et chercheur (ENSAG – Laboratoire CRESSON)
Pedro Pacheco, architecte (FAUL / pedro pacheco arquitectos)
Duarte d’Araujo Mata, paysagiste, architecte à CML
João Gomes da Silva, architecte, paysagiste (GLOBAL)
Manuela Raposo Magalhães, architecte, paysagiste, chercheure (ISA)
Teresa Leitão, hydrogéologue, chercheure (LNEC)
Miguel P. Mourato, chimiste, professeur (ISA)

De gauche à droite et de haut en bas: 1. José Aguiar, Pedro Pacheco, Gregoire Chelkoff, Magali Paris 2. Duarte d'Araujo Mata 3. Joao Gomes Da Silva 4. Manuela Raposa Magalhaes 5. Miguel Pedro Mourato 6. Teresa Leitao

De gauche à droite et de haut en bas:
1. José Aguiar, Pedro Pacheco, Gregoire Chelkoff, Magali Paris
2. Duarte d’Araujo Mata
3. Joao Gomes Da Silva
4. Manuela Raposa Magalhaes
5. Miguel Pedro Mourato
6. Teresa Leitao

 

Manuela Raposo Magalhães, architecte paysagiste, chercheure (ISA)

Manuela Raposo Magalhães, architecte paysagiste, chercheure (ISA)

 

Lisbonne, Vallon de Chelas Habitat et jardins, Photo : Pedro Pacheco

Lisbonne, Vallon de Chelas Habitat et jardins, Photo : Pedro Pacheco

 

Garches, Camions et jardins, Photo : Grégoire Chelkoff

Garches, Camions et jardins, Photo : Grégoire Chelkoff

Citer ce billet : “Des jardins urbains au XXIe siècle : espace, ambiance, société, environnement”, par Magali Paris et Grégoire Chelkoff. Publié sur Le Cresson veille et recherche… le 3 juin 2016. Lien : http://lcv.hypotheses.org/11078.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Anthony Pecqueux dit :

    C’est la grande classe ce double billet en français et en anglais, merci à tous les deux! (il ne manque que la version portugaise!)
    Anthony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *