Ambiances sous la ville : une approche écologique des espaces publics souterrains

Photo de Mohamed Saadi, Place Carrée Forum des Halles, Paris

Ambiances sous la ville est une recherche ancienne du Cresson dont le corpus sonore n’avait pas été édité au moment de la parution du rapport en 1997. Resté à l’état de cassette DAT posée sur une étagère, il fallait l’opiniâtreté de juL pour s’y attaquer et découper à postériori les bandes sons en enregistrements sonores. C’est chose faite ! 23 enregistrements ont été identifiés, nommés, décrits et illustrés. Ils sédimentent une expérience sonore unique que l’on peut revivre, ils permettent de s’immerger littéralement dans l’ambiance des lieux. Le Forum des Halles ayant été totalement transformé depuis, on peut parler d’ambiance historique !

Cette recherche explore les ambiances de la ville souterraine. Existe-t-il des formes sensibles caractéristiques d’un espace public situé sous la ville ? Comment les pratiques du public interagissent avec les données de l’environnement ? Ces questions sont abordées à partir d’une étude du Musée du Louvre et du Forum des Halles de Paris. Elle vise à dégager des critères d’analyse et de conception en restituant l’expérience des passants en sous-sol. Elle est basée sur des méthodologies multisensorielles et souvent novatrices qui tentent de croiser des données architecturales avec des mesures acoustiques, lumineuses et thermo-aérauliques et des enquêtes in situ sur la perception en mouvement (méthodes des parcours commentés).

Plan d'un parcours dans les souterrains du Louvre

La plupart des enregistrements sonores ont été effectués en suivant la logique des trajets souterrains, en partant systématiquement de l’extérieur (ou d’un accès métro), afin d’emprunter une des nombreuses entrées, et de cheminer en sous-sol jusqu’à une sortie donnant sur l’espace urbain de surface. D’autres ont été effectué en statique au point d’accueil de chacun des deux sites, afin de capter à la fois l’ambiance dans laquelle baignent les hôtesses d’accueil et les interactions qu’elles vivent avec les visiteurs. D’autres enfin constituent de petites miniatures de certaines situations particulières qui se déroulent dans ces espaces.

Installez-vous 20 mn à la borne d’accueil sous la Pyramide du Louvre !

Enregistrement statique à la borne d’accueil sous la pyramide, du côté des hôtesses.
Sur fond du brouhaha humain ambiant, enregistrement des interactions entres les visiteurs et les hôtesses qui vendent les tickets d’entrée. C’est à la fois très répétitif et infiniment varié par la diversité des voix, des accents, des personnalités et des manières de s’adresser la parole. Par exemple, vers la fin, un quiproquo entre un touriste étranger et la caissière sur le prix du billet : un premier client dit : « 1 billet – 20 francs ; puis un autre qui lui succède qui dit : 2, ça fait 40..? – elle répond : si vous comptez bien c’est ça ! il entend six-cents et s’étonne – elle le rabroue : ah ben non vous avez mal LU… »
Objets sonores récurrents : le tap-tap sur le clavier, le bourdonnement de l’imprimante, les pièces dans la coupelle pour la monnaie, le larsen du micro.

Ambiances sous la ville : une approche écologique des espaces publics souterrains [Enregistrement sonore] / Grégoire Chelkoff, Responsable de l’équipe de recherche ; Jean-Paul Thibaud, Responsable de l’équipe de recherche ; Jean-Luc Bardyn, Preneur de son ; Grégoire Chelkoff, Preneur de son ; Jean-Paul Thibaud, Preneur de son . – Grenoble : CRESSON, 1994 . – 2h 47min : 23 fichiers numériques ; Cassette DAT. – (Cressound) .
URL de la collection sur le catalogue de la bibliothèque
Les enregistrements sont aussi présents sur Cartophonies.

 

 

Citer ce billet : “Ambiances sous la ville : une approche écologique des espaces publics souterrains”, par Françoise Acquier & juL McOisans. Publié sur Le Cresson veille et recherche… le 17 juin 2016. Lien : http://lcv.hypotheses.org/11176.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Anthony Pecqueux dit :

    Super, encore un grand merci & bravo à tous les 2! Vous écrivez et faites fructifier petit à petit l’histoire du labo, c’est formidable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *