Une archéologie de l’interaction : de David Hume à Erving Goffman

Céline Bonicco-Donato, ancienne élève de l’École Normale Supérieure, agrégée et docteur en philosophie, et maître-assistante en sciences humaines et sociales à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble poursuit ses travaux sur Hume avec la parution de ce dernier ouvrage.
Bonicco-Donato, Céline. 2016. Une archéologie de l’interaction : de David Hume à Erving Goffman. Paris : Vrin, 2016. 250 p. Coll. Analyse et philosophie. ISBN 978-2-7116-2689-2. URL éditeur: < http://www.vrin.fr/book.php?code=9782711626892 >
Résumé : 
Sociologue des miettes de la vie quotidienne, Erving Goffman (1922-1982) n’a cessé de s’intéresser aux interactions en face-à-face et aux relations en public. Ses analyses de l’infiniment petit qui compose la trame de nos rencontres ordinaires apparaissent profondément déconcertantes : sans exclure une portée politique et critique, elles négligent les structures macrosociales, dépsychologisent l’expérience en la saisissant à partir de l’organisation des situations et envisagent l’espace public moins comme lieu de l’opinion collective que comme scène physique.
Mettre en évidence les conditions d’émergence de la pensée de Goffman permet de comprendre son originalité et d’explorer une articulation méconnue entre la philosophie et la sociologie. En effet, l’interactionnisme naît de la recomposition et de l’infléchissement de plusieurs discours se déployant depuis le Traité de la nature humaine de David Hume et son examen de la « sympathie ». Ce concept circule dans différents énoncés qui assurent son basculement du champ de la philosophie vers celui des sciences humaines : la psychologie expérimentale et la sociologie françaises de la fin du XIXe siècle, le pragmatisme américain ainsi que les analyses urbaines de l’école de Chicago. Un retour à Hume invite à prendre la mesure de la force des Lumières écossaises et souligne leur fécondité conceptuelle et épistémologique.


Télécharger la table des matières détaillée

 

Sommaire :

Chapitre premier. Seuils et inflexions

I. La sympathie dans la philosophie de David Hume : entre la philosophie morale et les sciences humaines 

1. Le moteur des passions et de l’identité personnelle
2. Le principe du jugement moral
3. La source du lien social

II. Les pérégrinations de la sympathie humienne

1. La réception continentale de la sympathie : une socialisation de la philosophie morale de Hume
2. La réception américaine de la sympathie : une externalisation de la psychologie humienne

Chapitre II. Le geste goffmanien

I. Une sociologie de l’homme de la rue

1. L’étranger, la sociabilité et la personnalisation
2. De l’homme passant au piéton communiquant

II. La sémantique et la syntaxe de l’ordre de l’interaction

1. La sémantique de l’ordre de l’interaction ou la typologie des symboles
2. Le face-work ou la grammaire de l’ordre de l’interaction
3. Régulation et ritualisation : la mise au jour des formes de la socialité

III. Impasses et changement de cap

1. Seuil de scientificité et obstacle épistémologique
2. Des cadres de l’expérience à la relation cognitive

Chapitre III. Penser le changement social

I. Interprétation et attention

1. Le contre-sens d’Harold Garfinkel
2. Les leçons de la métaphore théâtrale

II. Asiles ou l’ordre de l’interaction comme résistance possible à l’institution 173

1. L’institution totale, lieu de l’impossibilité officielle des interactions
2. Le rôle vital des adaptations secondaires dans l’asile
3. L’égalisation des conditions comme altération sociale

III. Vie publique et bien commun

1. Penser politiquement l’ordre civil
2. La République des personnes

 


Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble. Veille également sur Scoop-it : http://www.scoop.it/t/le-cresson-veille-et-recherche

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *