Ephemeral library : 4 Presentations on Friday 23 of september 2016 from 3 to 5 p.m

A short report of the third and final afternoon at the librarys’ stand, 3 International Congress on Ambiances  » Ambiances, Tomorrow » Volos (Greece) 2016 !
Rikke Munck Petersen
rikke3

Rikke Munck Petersen, architecte et paysagiste à la Royal Danish Academy of Fine Arts, School of Architecture, Design and Conservation (KADK), nous a présenté son dernier article : ‘Quiet Areas: Outer experiences and inner sensations– a qualitative approach using film and drones‘ .

Cet article soutient que le tournage par drone peut étayer notre compréhension d’expériences multi-sensorielles des zones calmes et de paysages urbains. Il utilise quatre films, dont l’un est un survol en drone, pour lancer une discussion au sujet du regard, des paysages, et l’apparence du site. Elle nous a donc montré ces 4 films via son portable …et expliqué comment ce transfert peut faciliter une meilleure compréhension des sensations intimes, justifiant leur rôle dans la conception et la planification future des paysages urbains. Un échange autour du rôle du son, de la musique, dans la perception de l’image est engagé puis est abordé la question de l’usage de cette recherche dans l’aménagement du paysage.

Marc Crunelle

crunelle4 crunelle5

 

 

 

 

 

 

 

Marc Crunelle, architecte, docteur en psychologie de l’espace, professeur honoraire de la Faculté d’Architecture de l’Université Libre de Bruxelles, nous a ensuite présenté ses 4 ouvrages, liés à ses recherches sur le rôle et l’importance des autres sens que la vue dans la découverte de l’espace architectural. «Intentionnalités tactiles en architecture» (2011) a pour but de montrer que le toucher peut, quand il est pris en compte par les architectes, produire des réalisations remarquables. «Touch, smell and hearing in architectural space «(2015) nous fait découvrir des «curiosités acoustiques et des architectures parfumées, des surfaces à toucher, des textures à appréhender, des partis thermiques et des espaces riches en contenus sonores et olfactifs.» avec des exemples de Frank Lloyd Wright, Tadao Ando, Alvar Aalto, Peter Zumthor, Le Corbusier …

Ses autres ouvrages «Le son des villes» (2007) , «L’odeur des villes»(2002), «La lumière des villes «(2005) s’inscrivent dans les recherches qu’il mène depuis une dizaine d’années pour connaître la vie des villes européennes au moyen des perceptions sensorielles, et au travers de récits de voyageurs. Marc nous a engagé à aller visiter son site web, «La ville des sens» qui regroupe tout son travail sur l’approche physique et perceptive des villes, sous forme de récits de voyageurs parcourant les villes, des extraits littéraires décrivant les odeurs, les sons y régnant, l’appréhension tactile des sols par les pieds, les ambiances thermiques, les effets éoliens, ainsi que ses réflexions autour de ces thèmes qui ont donné quelques textes tels : les odeurs des villes de demain, les liens entre odorat et architecture, la perception tactile des sols, l’acoustique des bâtiments anciens, de nouvelles pratiques urbaines, la lecture des sols de quelques villes européennes, etc…


Cristina Palmese

palmese

Une discussion sur la reconnaissance par le son et de son rôle informatif (cloche d’église, sifflement de l’ouvrier…) nous a ensuite naturellement mené vers l’intervention de Cristina Palmese. Celle-ci, architecte italienne basée à Madrid, nous a présenté, en anglais teinté d’espagnol et d’italien (!), les deux ouvrages publiés avec José Luis Carlès sur leurs études autour du paysage sonore, de la perception et des usages de l’espace urbain: «Paisajes Sonoros de Madrid» et «Paisajes Sonoros de Cuenca»  L’objectif de cette démarche est de mieux connaître les sons, mais aussi d’échanger avec différentes personnes, populations, et leur «mémoire locale» et d’explorer la notion d’identité sonore, avec la découverte des éléments composants l’identité quotidienne de la ville. Une carte qualitative réalisée avec les habitants accompagne l’ouvrage, ainsi qu’un CD. 2 autres documents audiovisuels («Componiendo la Ciudad», «Madrid Napoles, Secuencias sonoras del Guadarrama») ont été rapidement présentés, ainsi que sa recherche en cours sur le corps. Avant de partir pour sa communication au congrès, Cristina a répondu à une question autour de la conservation du patrimoine sonore. Pour elle il est moins important de vouloir converser que de comprendre la relation que les habitants entretiennent avec leur espace sonore dans le but de  construire un espace public et bâti de qualité pour nos contemporains.

Ari Koivumäki

ar4  ari

Pour terminer cette session décidément orientée sur le sonore, Ari Koivumäki, maitre assistant à la Tampere University of Applied Sciences, est venu nous parler avec deux collègues, Heikki Uimonen et Meri Kytö de leur travail de collecte d’interview et de sons autour de la mémoire du paysage sonore. Nous avions, dans un précédent billet, évoqué la genèse de l’ouvrage somme « Acoustic Environments in Change ».

« En 1975, cinq villages européens ont été étudiés par un groupe de chercheurs canadiens mené par Murray Schafer (Simon Fraser University-Canada), membres du « World Soundscape Project ». Les villages choisis se situaient en France, Suède, Écosse, Allemagne et en Italie. Lien vers le site Five Village Soundscapes. En 2000, le projet « Acoustic Environments in Change« , dirigé par Helmi Järviluoma, docteur de l’Université de Turku (Finlande), était de ré-étudier ces villages afin d’entreprendre des comparaisons, et en même temps d’initier une nouvelle communauté d’initiatives basées sur les approches du paysage sonore. Un village Finlandais fut ajouté, portant ainsi à six le nombre de sites étudiés. Nicolas Tixier et juL McOisans pour le Cresson ont été invités à collaborer à l’étude du village français de Lesconil, situé à la pointe du pays bigouden en Bretagne, du 27 avril au 5 mai 2000. Cette collaboration a donné lieu d’une part, à la publication d’un site qui rassemble les traces de l’enquête (carnets de terrain, photographies et 28 enregistrements sonores) et d’autre part, à la publication d’un ouvrage en 2009 Acoustic environments in change accompagné de la réédition de Five Village Soundscapes ainsi que des enregistrements sonores de 1975 et 2000.2. »

Un autre projet a réuni l’équipe d’Ari avec le Cresson (en association avec escoitar et Austria Phonogrammarchiv) autour de la question des pratiques d’archivage et d’analyse de l’environnement sonore en Europe « European Acoustic Heritage ». Ari et Mery en ont présenté les principaux résultats. Ce rapport est disponible sur HAL.

Prises de notes sur le vif.

Pour citer ce billet : Laurence Bizien et Françoise Acquier, « Ephemeral library : 4 Presentations on Friday 23 of september 2016 from 3 to 5 p.m», Le Cresson veille et recherche. A propos d’ambiances architecturales et urbaines (Hypothèses.org), 03 octobre 2016. [En ligne] http://lcv.hypotheses.org/11400

Laurence Bizien

Documentaliste au Centre de Recherche Nantais Architectures Urbanités (CRENAU) ,équipe nantaise du laboratoire AAU (UMR Ambiances, Architectures, Urbanités)

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Anthony Pecqueux dit :

    Que ces compte-rendus sont riches… Bravo & merci Françoise et Laurence!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *