Boue d’argile

Boue d'argile

En séparant deux plaques collées par une boue d’argile, des doigts d’air apparaissent et forment une surprenante figure arborescente. Le pouvoir collant de la boue est lié à l’énergie dissipée par l’écoulement visqueux de l’argile pendant le décollement.


Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble. Veille également sur Scoop-it : http://www.scoop.it/t/le-cresson-veille-et-recherche

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *