Revue : Improviser. De l’art à l’action. Tracés (N°18, 2010)

Cet revue fait écho, me semble-t-il, à un débat qui a eu lieu au Cresson lors de la venue d’Andrea McCartney en juin 2010.
Lire l’article publié sur liens-socio
En somme, ce recueil stimulant ouvre la porte à de nombreuses questions. Quelle est la pertinence véritable du concept d’improvisation dans les sciences sociales ? Jusqu’où l’analogie est-elle tenable ? Jerrold Levinson propose ainsi en filigrane, dans un entretien, l’idée que les modèles construits par les sociologues sont l’équivalent de la composition musicale, et l’action sociale réelle celui de l’improvisation. Faudrait-il alors considérer de la même manière que toutes les performances de musiciens relèvent de l’improvisation ? Et quelle précision un concept englobant la totalité de l’action sociale peut-il apporter à la théorie de l’action ?

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble. Veille également sur Scoop-it : http://www.scoop.it/t/le-cresson-veille-et-recherche

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *