Ouvrage : Usages contemporains de la phénoménologie. Jean-Michel Salanskis , François-David Sebbah. 20/08/2008. Editeur : Sens & Tonka. Collection: Collège International de Philo. ISBN : 978-2-84534-181-4. 309 pages. 19 euros

Deux auteurs de sensibilité différente dépeignent la situation actuelle de la phénoménologie dans une série de chapitres, commis par l’un ou l’autre, qui entre en  » dialogue « .
La phénoménologie est, d’abord, saisie vie le legs des pères fondateurs (Husseri et Heidegger) puis par les  » passages à la limite  » dus à une certaine filiation française (Derrida, Henry, Lévinas, Marion). Ensuite, les auteurs s’intéressent aux croisements de la phénoménologie avec les sciences, soit qu’elle entre dans des transactions risquées avec les sciences cognitives, soit qu’elle donne son langage à la méditation du fondement des mathématiques.
Poursuivent en mesurant l’avenir possible de la phénoménologie soit dans le cadre d’un nouveau programme de réflexion de la culture, soit comme  » phénoménologie d’écrivain  » qui endosse le plus philosophique de  » l’attitude philosophique « , interrogeant les questions défiant tout traitement positif. Le livre clos par une brève  » rétrospective duelle « , chaque auteur y propose son propre bilan.

Résumé éditeur


Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble. Veille également sur Scoop-it : http://www.scoop.it/t/le-cresson-veille-et-recherche

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *