Article : Pour une ville en mouvement

Source Archives ouvertes des études urbaines

Gwiazdzinski L. Pour une ville en mouvement. Le Mouvement, n°23 (2003) pp. 1-3 – http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00553776

Les évolutions qui affectent les espaces, les temporalités et les mobilités obligent chercheurs, pouvoirs publics, artistes et citoyens à imaginer ensemble les contours d’une nouvelle urbanité, cet art d’être ensemble qui aide à supporter l’agglomération. Les événements festifs sont l’occasion de l’échange, du partage collectif et de l’émotion. Ils contribuent à construire une nouvelle identité urbaine de jour comme de nuit : celle d’une ville en mouvement qui reste le lieu de la confrontation, de l’altérité et du frottement. Au-delà, l’artiste a un rôle particuliers à jouer dans la ville et tout particulièrement quand il intervient hors les murs. Il peut la mettre en lumière, défricher, là où le technicien s’enlise et où l’élu s’obstine ou hésite. Avec ses protocoles, il peut décaler, révéler, désigner, enchanter la ville et l’espace public. Par ses interventions, il est le lien idéal entre l’universel et le local, entre le quartier et le monde.

Mouvement – urbanisme – ville en mouvement – artistes – géo-artiste – approche sensible – arts de la rue – urbanité – ville sensible – temps des villes – rythmes – traversées nocturnes – services


Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble. Veille également sur Scoop-it : http://www.scoop.it/t/le-cresson-veille-et-recherche

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *