Lesconil : ethnologie sonore revisitée d’un port breton

En 1975, cinq villages européens ont été étudiés par un groupe de chercheurs canadiens mené par Murray Schafer (Simon Fraser University-Canada), membres du « World Soundscape Project ». Les villages choisis se situaient en France, Suède, Écosse, Allemagne et en Italie. Lien vers le site Five Village Soundscapes.

 

Ces travaux se situaient dans la continuité de leur première recherche The Vancouver Soundscape (1973) dont nous disposons à la doc’ de la version numérisée. La méthodologie mise en oeuvre visait à explorer le paysage sonore de chacun des villages en suivant ce protocole :

 

– Investigate local and regional history
– Study local archives for references to sound
– Create morphology charts of all significant changes in the soundscape
– Record and measure the intensity of all village signals
– Draw profile maps for prominent community signals
– Record all antique sounds in the village
– Make extended recordings of characteristic ambiences in each village
– Take regular sound level recordings day and night both in and outside the village
– Enumerate and measure the frequency of specific types of transportations sounds
– Make lists of sounds heard throughout the village at different times of day
– Run a sound preference test in the village school(s) in which wa ask children to list their favourite and most disliked sounds  in the community
– Conduct interviews with elderly people concerning the past soundscape of the village
– Focus special attention on any unusual features of the soundscape.1

En 2000, le projet « Acoustic Environments in Change« , dirigé par Helmi Järviluoma, docteur de l’Université de Turku (Finlande), était de ré-étudier ces villages afin d’entreprendre des comparaisons, et en même temps d’initier une nouvelle communauté d’initiatives basées sur les approches du paysage sonore. Un village Finlandais fut ajouté, portant ainsi à six le nombre de sites étudiés.

Nicolas Tixier et juL McOisans pour le Cresson ont été invités à collaborer à l’étude du village français de Lesconil, situé à la pointe du pays bigouden en Bretagne, du 27 avril au 5 mai 2000. Cette collaboration a donné lieu d’une part, à la publication d’un site qui rassemble les traces de l’enquête (carnets de terrain, photographies et 28 enregistrements sonores) et d’autre part, à la publication d’un ouvrage en 2009 Acoustic environments in change accompagné de la réédition de Five Village Soundscapes ainsi que des enregistrements sonores de 1975 et 2000.2.

Les enregistrements de l’équipe Cresson donnent à entendre l’environnement sonore des lieux tout en offrant une part importante à la parole des habitants. On ressent ainsi les liens que se sont tissés entre les chercheurs et les habitants qui sont questionnés sur leurs pratiques, leurs jeux, leur métiers. Cette enquête restitue une ethnologie sonore du village-port.

Lien vers les notices sonores décrites dans le catalogue où les sons sont téléchargeables au format MP3.

 

 

Le fragment sonore « introduction » offre une bonne synthèse « in situ » de l’ensemble de l’enquête : nous sommes sous le porche d’entrée de l’église où va avoir lieu une cérémonie traditionnelle. Les organisateurs accueillent les participants par des « bonjours » personnels qui reflètent l’intimité de la communauté et, en même temps, demandent à l’enquêteur d’expliquer les objectifs de la recherche. C’est aussi un des premiers enregistrements qui marque le retour de la captation binaurale au Cresson, particulièrement bien adaptée dans ce contexte où, à la fois la dimension spatiale, la discrétion technique et l’implication subjective importent.

 

 

 

 

Les deux fragments sonores autour de la « galoche » décrivent un jeu de palet pratiqué dans le pays bigouden. Le second, que vous pouvez entendre ici, fait entendre à la fois les explications des règles du jeu par le président du club et les sonorités très spécifiques d’une partie en cours.

 

 

 

Les enregistrements à bord du « Valparaiso », petit chalutier de retour d’une campagne de pêche, donnent à entendre divers aspects de la vie à bord, aussi bien les sonorités des différents espaces, des moteurs, etc., que l’évocation de la vie de marin, dans des détails de vécu parfois étonnants.

 

Les deux fragments « 24h de Lesconil » sont tirés d’une enquête spécifique visant à enregistrer 24h de la vie sonore sur la place principale du village. Bien sûr, même en n’enregistrant que 10mn chaque heure, il reste difficile d’espérer une écoute de 4h. On a donc tenté des « réductions d’échelle temporelle ». L’une de 24 fois 10 secondes, en tenant cependant compte de la spécificité sonore de chaque fragment, l’autre, plus qualitative et subjective, en ne retenant que les moments où les différents enquêteurs « de quart » prennent la parole pour décrire le processus, le paysage lui-même n’interagissant qu’en arrière plan. C’est celui-ci que l’on souhaitait faire entendre.

 

Cette notice est une tentative d’éditorialisation de la notice de cette enquête figurant sur le catalogue du centre de doc’ Cresson. En s’inspirant du Carnet de la Phonothèque animé par Véronique Ginouvès (notre maître en la matière !!), nous essayons de mettre en valeur le fonds sonore du labo !

Crédits image : juL McOisans http://www.cresson.archi.fr/PUBLI/publiMEDIA/LesconiLhtm/Lescovues.htm

Pour citer ce billet : Françoise Acquier, juL McOisans et les conseils techniques d’Anthony Pecqueux, «LesconiL : éthnologie sonore d’un port breton revisitée », Le Cresson veille et recherche. A propos d’ambiances architecturales et urbaines (Hypothèses.org), 01 février 2013. [En ligne] http://lcv.hypotheses.org/6222
  1. Five village soundscapes. Raymond Murray Schafer. Vancouver : ARC publications, 1977. p. 2 []
  2. Acoustic environments in change ; Five village soundscapes. Jarviluoma, Helmi ; Kytö, Meri ; Truax, Barry ; Uimonen, Heikki ; Vikman, Noora ; Schafer, Raymond Murray (eds.). 1ère éd. Tampere [Finlande] : TAMK University of applied sciences, 2009.  431 p.+ 4 CDAudio. (Serie A Research papers; 13). []

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Anthony dit :

    Bravo et merci aux 2 auteurs, c’est un très joli billet, réussi sur ses 2 plans: éditorialiser la notice de l’enquête, et nous remettre dans ce bain anthropologique breton!
    Vivement les prochains billets mettant en valeur les archives sonores du CRESSON…
    Anthony

  2. Nicolas Tixier dit :

    Merci Julien, Françoise de ce billet.

    Petit historique autour des études sonores à Lesconil où l’in situ reste vivace et où la nostalgie côtoie la richesse et les difficultés méthodologiques de tout exercice de reconduction.

    1975. R. Murray Schafer et son équipe étudient les paysages sonores de cinq villages européens dont un village français en Bretagne, Lesconil. Ils en feront un ouvrage accompagné d’une cassette audio : Five villages soundscape, 1977.

    1980. Yann Parenthoen, chef opérateur sonore français, revisite ce site. Questionnaire pour Lesconil après avoir été diffusé sur France Culture dans le cadre des ateliers de création radiophonique recevra le Prix Italia dans la catégorie documentaire.

    2000. Helmi Järviluoma et son équipe augmentée par celle du Cresson pour Lesconil, revisite 25 ans plus tard ces mêmes cinq villages en en ajoutant un sixième en Finlande, Nagu.

    2009. Christophe Rault et Céline Tersgrand admirateurs de Paranthoën, se sont rendus sur les traces de ces prédécesseurs, afin de capter un instantané du paysage sonore de Lesconil. Les Passagers de la nuit sur France Culture, mardi 13 octobre 2009 : « Balade à Lesconil ».

    A suivre…

  3. Catherine Aventin dit :

    Merci pour ce billet, intéressant et très vivant ! On attend le même genre de chose pour d’autres enquêtes sonores… On y prend goût !

  1. 3 octobre 2016

    […] collecte d’interview et de sons autour de la mémoire du paysage sonore. Nous avions, dans un précédent billet, évoqué la genèse de l’ouvrage somme « Acoustic Environments in […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *