Des sons, des Ipads et des cartons !

A l’occasion de la semaine du son, nous avions annoncé une exposition  Le patrimoine sonore Européen en construction, qui a eu lieu du 21-31 janvier 2013 St-Martin d’Hères dans le cadre du projet European Acoustique Heritage. Un des objectifs du projet était de rencontrer un public plus large, pour les ouvrir à la découverte de notre patrimoine sonore. L’exposition a été accueilli par la Bibliothèque Universitaire et s’est installée dans le hall d’entrée bénéficiant ainsi du passage des étudiants, souvent pressés et parfois curieux ! L’exposition mise en forme par le collectif Escoitar, proposait différents modes d’approche du patrimoine sonore européen en exploitant des cartons comme support de projection et des Ipads pour diffuser les images, les vidéos et les sons.

Collage

Tout n’était pas virtuel ! Les visiteurs étaient invités à coller des vignettes symbolisant différentes onomatopées sonores sur un plan de Grenoble…produisant ainsi un repérage collectif de lieu sonore dans la ville. Cette activité ludique a bien fonctionné même s’il fallait passer par un « carton de traduction des onomatopées espagnoles aux françaises »!

Carto

Deux cartes sonores étaient présentées : La carte générale des paysages sonores européens incluant notre « Cartophonies » ainsi que toutes les cartes sonores des partenaires du projet de recherche (Le site European Acoustic heritage vous permet de visiter cette carte en ligne) ; la carte thématique de l’expression sonore de l’eau en Galice conçue par Escoitar :  Acoustic Signals ; Mechanical Sounds ; Natural Sounds Social Sounds ; Submarine sounds ; Urban sounds.

 TV

La tv sonore était vraiment réussie : à partir d’un ipad plusieurs interviews étaient projetés sur des cartons qui servaient d’écrans. Au cours des 2 dernières années, durée du projet européen, des interviews d’habitants ont été recueillis. Ils parlent de leur expérience personnelle du patrimoine sonore. Les vidéos prises à Grenoble évoquent plus particulièrement le vécu d’usagers de l’Ecole Nationale Supérieure de Grenoble.

 

Pour les enfants

Les 23 et 24 Janvier dernier, le duo de sorciers de l’Association Mille et Une Sciences Expérimentales a déployé son stand à côté de l’exposition située dans le hall de la BU Droit-Lettres. Avec leurs propres outils : baguettes à son, mp3-louches, félétones, trompaillettes… et un échange théâtralisé, ils embarquent petits et grands sur le chemin de la découverte du phénomène sonore. À travers des expériences qui engagent le corps des participants, ses propriétés abstraites deviennent tangibles. Pour en savoir plus allez faire un tour sur leur labo magic qui propose stands et spectacles de découvertes scientifiques.

Pour citer ce billet : Pascaline Thiollière ; Julien Moisans ; Nicolas Rémy ; Françoise Acquier, «Des sons, des Ipads et des cartons !», Le Cresson veille et recherche. A propos d’ambiances architecturales et urbaines (Hypothèses.org), 21 . [En ligne] http://lcv.hypotheses.org/7148

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *