Ouvrage : Pérennité urbaine ou la ville par-delà ses métamorphoses – Volume 1 : Traces. Colette Vallat , Pascale Philifert , Antoine Le Blanc , Collectif. Paru le : 01/01/2009. Editeur : L'Harmattan Collection : Itinéraires géographiques ISBN : 978-2-296-07447-7 Nb. de pages : 330 pages

Le mot ” urbanisation ” semble si bien correspondre aux mutations violentes et radicales liées à la métropolisation que, depuis quelques années, l’attention des chercheurs s’est plus portée sur les transformations urbaines que sur les traits invariants de la cité.
Cependant, il y a toujours lieu d’interroger la notion de permanence urbaine car, dans un même temps, l’agglomération s’est étendue et la ” cité ” s’est affaiblie. On peut donc se demander si la croissance contrarie la permanence urbaine ou, au contraire, si elle en est constitutive ? En effet, c’est quand la ville est en incessante recomposition, quand elle peut décliner, voire disparaître, que se pose la question de l’identité urbaine au-delà des lieux et des cultures.
Au moment où la notion de développement durable devient centrale, la réflexion sur la pérennité urbaine se justifie car, ” l’urbanisation ” traduit une conquête protéiforme, toujours répétée et fort banale des espaces, tandis que la ” ville ” renvoie à la singularité, à l’héritage, à l’historicité, à l’esthétique et à la complexité. Son examen permet donc de comprendre en quoi un phénomène est durable et quels sont les traits forts à retenir pour apprécier le devenir des espaces et des sociétés.

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.