Ouvrage : Les monuments de l’eau – Aqueducs, châteaux d’eau et fontaines dans la France urbaine de Louis XIV à la Révolution, Dominique Massounie, Les Editions du patrimoine, Mai 2009, 39 euros

L’édification d’une fontaine, d’un château d’eau, d’un aqueduc, la conception de leurs formes et le choix des matériaux relèvent non seulement du goût de l’architecte, de l’ingénieur ou du sculpteur, mais aussi de nombreux impératifs techniques. Commanditaires, concepteurs, maîtres d’œuvre et usagers représentent ensemble toute la population citadine, c’est pourquoi le récit de la construction et de l’entretien des “monuments de l’eau” met en scène la ville entière, révèle ses besoins, ses activités, ses aspirations et ses ambitions. Equipement ou véritable monument commémoratif, le monument hydraulique, par son décor et sa structure, raconte l’histoire de la vie quotidienne, de l’exercice du pouvoir, des arts de la construction, des techniques, l’histoire de la sculpture, de l’architecture et des embellissements, et, au travers de ces différentes disciplines, l’histoire des idées. Source Crévilles



Citer ce billet
Françoise Acquier (2009, 7 mai). Ouvrage : Les monuments de l’eau – Aqueducs, châteaux d’eau et fontaines dans la France urbaine de Louis XIV à la Révolution, Dominique Massounie, Les Editions du patrimoine, Mai 2009, 39 euros. Le Cresson veille et recherche…. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qrfo

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search