Ephemeral library : 5 Presentations on Thursday 22 of september 2016 from 5 to 7 p.m

A short report of the second afternoon at the librarys’ stand 3 International Congress on Ambiances  » Ambiances, Tomorrow » Volos (Greece) 2016!
Dominique Laburte
 img_20160922_172653

Pour débuter cette seconde session de rencontres autour des auteurs, Dominique Laburte, enseignant à l’ENSA de Strasbourg, nous a présenté deux rapports de synthèse du laboratoire d’étude de la lumière naturelle en architecture créé en 2008. Ce laboratoire propose aux étudiants de master une démarche d’exploration des connaissances liées aux ambiances lumineuses et s’appuie sur une pédagogie de l’expérimentation et de la modélisation.Le travail s’effectue à partir d’une étude de cas (maisons pour De Lumine 1, l’extension du musée des BA de Bâle pour De Lumine 7). Ces études serviront à constituer un thésaurus sur le thème des ambiances lumineuses en architecture. Des observations sont d’abord menées in-situ à partir de prises de mesures par luxmètre, puis des maquettes à l’échelle 1:20 e sont placées dans les simulateurs du CSTC de Louvain-la-Neuve : des simulations d’ensoleillement à partir d’un soleil mécanique et des simulations d’éclairement dans la mirror-box permettent d’observer les modifications d’éclairement au fur et à mesure des heures, saisons, par ciel couvert. La question d’un travail réalisé à partir d’un modèle réduit est posée : D. Laburte répond que l’impact ne diffère pas quelque soit l’échelle et a conclu en nous informant que le labolumière devrait avoir son propre équipement en 2017 à l’ENSA de Strasbourg, « voûte céleste » basée sur un dispositif de LEDs reconstituant le soleil à différentes heures de la journée. Ce travail avait fait l’objet d’une précédente publication dans les actes du Congrès Ambiances 2012, Montréal

Beata Anna Labuhn

img_20160922_175120

Beata Anna Labuhn, architecte et assistante scientifique du projet de recherche « Espaces sacrés de la modernité » à l’Université de Zürich, nous a ensuite commenté le recueil des communications d’un workshop tenu à Züriche en 2015 sur le thème de l’ « aura » dans l’architecture contemporaine. Ce phénomène d’ « ambiance » est décliné en 14 articles dans la revue « Kritische berichte », autour d’exemples de divers espaces bâtis tels que les universités, les églises, les thermes de Vals de Zumthor, les théâtres, musées, parlements, écoles …mais aussi de textes théoriques sur la phénoménologie des perceptions, l’identité collective … Ensuite, elle nous a parlé de son article « Constructing atmosphere in architectural journalism », étude sur la manière dont les revues professionnelles transmettent les ambiances.

 

 

 

 

 

 

Despoina Zavraka

img_20160922_180937

urban-blurDespoina Zavraka, architecte paysagiste et maître-assistant à l’Université Aristotle de Thessalonique, a tenté de nous faire un panorama des articulations possibles entre l’urbain et la nature et de nous démontrer l’interrelation nature/paysage. L’ouvrage dont elle est éditeur scientifique « Urban Blur » est composé de deux parties, mélangeant écrits et projets, et montre les diverses « infiltrations » possibles entre ville et nature : parcs urbains, mobilier urbain, toits végétalisés etc .

 

 

Laurent Lescop

img_20160922_182511

Laurent Lescop, enseignant à l’ENSA de Nantes et membre du Crenau, nous a expliqué comment les sciences humaines pouvaient se réapproprier le numérique ! Il nous a en effet apporté le 3e titre de la collection « Poétique(s) du numérique« , consacré à l’imaginaire et scènes nouvelles des villes. Laurent nous a alors interpellé sur la notion de valeur culturelle …peut-on en mesurer ses impacts ? Le numérique peut-il valoriser la culture ? Il nous a fait le récit d’une expérience, réalisée avec Bruno Suner, de création filmique réalisée sur 10 ans avec des étudiants architectes de master « qui a donné lieu à une invention de nouveaux imaginaires qui questionnent l’urbain ». Le mode de production du projet a ainsi été inversé : plutôt que de partir d’un programme et de ses contraintes, les étudiants partaient d’un concept sensible et cheminaient par la narration du projet. Après avoir présenté son approche de « conception narrative » en français, Laurent a eu la gentillesse de résumer celle-ci en anglais pour les auditeurs non francophones.

Philippe Wolozsyn, a improvisé une présentation du livre qu’il a co-dirigé avec 4 autres chercheurs « Soundspaces. Espaces, expériences et politiques du sonore » en attendant l’arrivée de Sophia.

img_20160922_184930

Sophia Vyzoviti

img_20160922_185916

Sophia Vyzoviti, architecte et enseignante à l’école d’architecture de l’Université de Thessalie a conclu cette rencontre en nous expliquant l’évolution de sa démarche par le biais de 3 ouvrages, publiés de 2003 à 2011.

soft« Folding Architecture: Spatial, Structural and Organizational Diagrams  »  : la technique de pliage en l’architecture contemporaine y est débattu et le livre donne un aperçu des possibilités ainsi que les résultats de la recherche que la faculté d’architecture de l’TU de Delft a mené dans cette technique dans les années 2000.

 

super« Supersurfaces: Folding as a method of generating forms for architecture, products and fashion » : celivre indique clairement comment la nouvelle technique de pliage peut être appliquée non seulement dans l’architecture, mais aussi dans l’industrie. Sophia Vyzoviti utilise le papier comme un modèle empirique, pour expliquer comment des surfaces planes peuvent être transformées en volumes par la coupe, le tissage, la torsion, l’enroulement.

foldingAprès avoir exploré le pliage comme méthode de conception en architecture, puis montré des expériences de fusion entre la conception des produits, la mode et l’architecture, le dernier ouvrage , « Soft Shells : Porous and Deployable Architectural Screens « , enquête sur le textile comme dispositif architectura.

Sa conclusion : il faut se libérer de l’architecture académique pour une architecture de performance … Sophia nous a quitté rapidement car elle organisait pour le congrès une installation avec des étudiants.

 

 

Notes prises sur le vif.

Pour citer ce billet : Laurence Bizien et Françoise Acquier, « Ephemeral library : 5 Presentations on Thursday 22 of september 2016 from 5 to 7 p.m», Le Cresson veille et recherche. A propos d’ambiances architecturales et urbaines (Hypothèses.org), 03 octobre 2016. [En ligne] http://lcv.hypotheses.org/11372

Laurence Bizien

Documentaliste au Centre de Recherche Nantais Architectures Urbanités (CRENAU) ,équipe nantaise du laboratoire AAU (UMR Ambiances, Architectures, Urbanités)

More Posts - Website

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *