La rencontre « Métropole Sensible #7 »

A l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 le 12 avril 2019

SENCity « Métropole Sensible #7 », Université Paul Valéry Montpellier 3

Le 12 avril la rencontre « Métropole Sensible » s’est déroulée à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3. La rencontre a été animée par Fabio La Rocca (LERSEM/IRSA-CRI UPV3) et a été consacrée au thème des « ambiances, images, numérique ». Pendant la rencontre, les spécialistes de différentes disciplines ont été réuni (sociologie, architecture, culturologie) pour discuter à propos du problème de l’expérience urbaine et sensible dans la ville contemporaine à l’heure où les nouvelles technologies et possibilités numériques sont nombreuses en ville. De plus en plus les techniques numériques gagnent du terrain dans la ville et détachent ses habitants de la participation à la vie urbaine quotidienne. Les questions principales soulevées pendant cette journée ont été débattues autour des différentes approches pour les aider à devenir membre actif de la vie urbaine.

Thomas Riffaud (UM1) a exposé des pratiques «do it yourself» dans la ville qui aide à s’intégrer dans la ville en l’absence de politique incitative où les citoyens ne sont pas invités à participer ni communiquer entre eux. Par exemple les jardins partagés où les gens peuvent cultiver leurs jardins collectifs, les activistes de «La green guérilla» qui cultivent les plantes dans la ville où ils veulent, les activistes qui font les travaux là où ils trouvent que c’est important dans la ville. Toutes ces pratiques créent l’expérience sensible dans la ville et par la suite, aide à s’exprimer et à communiquer avec les autres.

Elodie Nourrigat (ENSAM + NBJ Architecte) a réfléchi dans son intervention sur le rôle des nouvelles technologies dans la ville et le changement de l’expérience sensible. Les nouvelles technologies changent la compréhension de l’espace public, augmentent la responsabilité et le rôle des citoyens dans la production de l’espace, la communication avec les autres et renforcent notre choix de partager ou de ne pas partager l’espace public avec les groupes sociaux différents.

Photographie vélo, Efficacité et partage
Photographie Terrain de football « Laser Field Nike »

Jean-Paul Thibaud (CRESSON) a parlé du rôle de l’ambiance dans la production de l’expérience urbaine et sensible. La sensibilité est importante quand on est citoyen puisque ça nous aide à percevoir l’environnement et à s’adapter aux espaces publics dans notre vie quotidienne. L’ambiance ce n’est pas que les formes architecturales mais aussi le mode d’existence dans ses formes. Il est difficile de définir l’ambiance mais il n’est pas possible de la négliger quand on est dans la ville.

La deuxième partie de la journée a été consacrée au rôle des traces numériques dans la perception de la ville et des espaces publics. Bianca Antues, Vanessa Freitas et Maïlys Faure (les masters et doctorants de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3) ont montré que les photos d’Instagram, les activités sur les réseaux sociaux, les itinéraires sur Google Maps peuvent former notre image de l’espace et l’ambiance du lieu. Par conséquent, cela provoque l’hybridation de l’espace et produit parfois une fausse image de l’espace. Fernando Gonçalves (UERJ, Rio de Janeiro) a conforté cette idée en exposant le cas de Rio de Janeiro et la construction de son image sur Instagram qui subjectivise la ville par les internautes et transforme l’architecture objective.

La journée s’est conclue sur l’intervention de Claudia Attimonelli (Université de Bari) sur le phénomène de Gretta, une jeune fille suédoise de 16 ans, qui se bat contre le réchauffement climatique qui manifeste chaque vendredi devant le parlement suédois. Ainsi elle retient l’attention des médias sur les problèmes écologiques de la planète. Grâce à ses activités sur Internet, Gretta a réussi à changer la réalité et est devenue une image du combat pour l’écologie dans le Monde.

Ekaterina Shishova

Crédits photographiques : Ekaterina Shishova

Citer ce billet : “La rencontre « Métropole Sensible #7 »”, par Ekaterina Shishova. Publié sur Le Cresson veille et recherche… le 29 mai 2019. Lien : https://lcv.hypotheses.org/15522.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search