Parution : Décoloniser l’architecture

L’avènement d’une société écologique ne peut passer que par une refonte majeure de nos manières de concevoir et de bâtir. Cependant, les logiques de mise en ordre du monde dont l’architecture a hérité la rendent difficilement conciliable avec une véritable écologie sociale. Que faire alors ?

Dans une démonstration à la fois érudite et sensible, Mathias Rollot, chercheur et architecte, nous propose de transformer l’architecture en un outil de résistance aux systèmes de domination en place – sur la nature, les humains, les animaux – afin de réinventer une manière non extractiviste de construire.

En faisant dialoguer philosophie, sciences sociales et architecture, l’auteur esquisse les contours d’architectures plurielles, qui appartiendraient réellement aux peuples et aux milieux dans leur diversité : des architectures décoloniales vivantes, libérées.

Source : Le passager clandestin, éditeur

Cet ouvrage parait le 22 mars 2024.

Vous pouvez rencontrer/écouter Mathias Rollot :

A Lyon le 22 mars à 16h, conférence “Décoloniser l’architecture : du biorégionalisme aux plurivers“, donnée dans le cadre de l’enseignement du Domaine d’études de Master GéoArch ENSAL ; puis à 18h, rencontre-débat publique chez Archipel, Place des Terreaux animée par des étudiantes et étudiants de l’ENSA Lyon sur inscription.

A Grenoble le 25 mars à 13h, dans le cadre du mois de l’égalité, participez à un temps d’échange autour de l’angle colonial, décolonial, postcolonial sur la base de la sortie du livre de Mathias Rollot et des travaux de d’Halimatou Mama Awal et de Sophie Paviol. Centre de documentation de l’ENSAG-UGA Plus d’infos

A Genève le 28 mars à 18h30 Le Commun, Utopiana

A Toulouse le 3 avril : (actualité à venir) ENSAT https://www.toulouse.archi.fr/fr

D’autres dates sur le site de l’auteur

Rollot, Mathias ; Vergès, Françoise (préface) et Curien, Emeline (postface) (2024).
Décoloniser l’architecture.
Lorient : Le Passager Clandestin. 240 p.
URL éditeur

Table des matières :

7 PREFACE par Françoise Vergès

29 LE MONDE VU DEPUIS L’ARCHITECTURE

31 Héritages problématiques (I): l’ordre

41 Héritages problématiques (II) : l’autonomisme

53 Ni dominants ni héros populaires

65 Les gestes fondamentaux

77 OBSOLESCENCES ET PISTES DE RENOUVEAU

79 Scénarios

82 Premier scénario: l’abandon

92 Deuxième scénario: l’adaptation au système

98 Troisième scénario: l’art de la résistance

107 Sur la diversification des métiers à l’œuvre

117 Vers des disciplines architecturales

129 VERS DES ARCHITECT(UR)ES AUTOCHTONES

131 Défaire le paradigme industriel

147 L’architecture autochtone, réhabitante

167 Par-delà le vernaculaire

181 L’architecture à l’épreuve de la décolonialité

195 Conditions de possibilité d’une architecture décoloniale

211 Renoncer à l’explication

223 POSTFACE

POURQUOI ÉCRIRE ENCORE (SUR L’ARCHITECTURE)? par Émeline Curien



Citer ce billet
Françoise Acquier (2024, 15 mars). Parution : Décoloniser l’architecture. Le Cresson veille et recherche…. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w0zr

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search