Ouvrage : Homo mobilis : Le nouvel âge de la mobilité. Georges Amar. Fyp Editions, 207 p. 19 euros

La mobilité est devenue un quasi- droit social, comme la santé ou l’éducation, un bien public, comme l’eau ou l’électricité. Pourtant, la multiplication des déplacements devient insoutenable (CO2, pollutions, congestion, etc.) et parfois, elle est plutôt subie que souhaitée.
En fait, en même temps qu’elle se généralise, la mobilité commence à changer de sens et de valeur. Aller le plus vite possible, le plus loin ou le plus souvent possible, ne constitue plus la condition nécessaire ni suffisante d’une bonne mobilité. Ce qui compte désormais, c’est la richesse des opportunités, des rencontres, des expériences procurées ou favorisées par nos déplacements.
L’auteur met ainsi le concept de «reliance», ou création de relations fécondes, au coeur de son analyse du changement de paradigme qui traverse les transports, les technologies de l’information et la vie urbaine en général. Fort d’une longue expérience et d’une expertise reconnue au plan international, Georges Amar nous éclaire sur les innovations qui vont, dès demain, transformer notre vie mobile,
et la mettre sur la voie d’un développement durable. Cet ouvrage concerne chacun d’entre nous : professionnels, acteurs publics, élus, innovateurs, créateurs de nouveaux services, et l’Homo mobilis que nous sommes tous.



Citer ce billet
Françoise Acquier (2010, 5 juillet). Ouvrage : Homo mobilis : Le nouvel âge de la mobilité. Georges Amar. Fyp Editions, 207 p. 19 euros. Le Cresson veille et recherche…. Consulté le 19 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qrq4

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search