Ouvrage : Parasites. Une stratégie de création. Pascale Borrel, Marion Hohlfeldt. L’Harmattan, avril 2010. ISBN : 978-2-296-11130-1. 192 pages. 18 €

Un écho à l’article de Jean-François Augoyard “Une sociabilité à entendre”. Espaces et sociétés, n°115, 2003 ???

Le parasite se définit par l’implantation ou l’intrusion gênante d’un élément dans un milieu. L’hypothèse a été faite que ce mode de vie remarquable peut constituer une figure propre à illustrer certains traits de la pratique artistique. L’ouvrage s’emploie d’abord à présenter différents modes de création plastiques empruntant au parasite certaines de ses particularités. Puis dans la seconde, il analyse les fondements d’une utilisation de la notion de parasite dans le cadre d’un discours sur l’art.

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search