Ouvrage : La géométrie des émotions – Les esthétiques scientifiques de l’architecture en France, 1860-1950. Estelle Thibault. Paru le : 01/07/2010. Editeur : Mardaga. ISBN : 978-2-8047-0045-4. 271 pages, 33 euros

À une époque où l’esthétique française affine son statut de discipline scientifique, les architectes convoquent à leur tour un ensemble aux frontières mouvantes, articulant physiologie sensorielle, psychologie ou sociologie, et perméable à des courants plus ésotériques.
Jusqu’où ces savoirs guident-ils le projet d’une rationalisation des états affectifs engendrés par l’environnement bâti ? Comment s’ajustent-ils aux débats doctrinaux qui traversent le champ architectural ? De César Daly à André Lurçat, cet ouvrage propose d’explorer ces tentatives visant à fonder une science de l’esthétique architecturale. De l’éclectisme stylistique au purisme géométrique, l’hypothèse d’un vocabulaire émotif de l’architecture se décline à partir de modélisations variées des processus de perception, d’associationnisme, des théories de l’empathie ou des conceptions mécanistes.
Se construisent autant de méthodes d’analyse formelle, qui tendent à réduire l’architecture à des composantes géométriques. L’ouvrage révèle des continuités inattendues, entre culture beaux arts et mouvement moderne ; il met également en évidence les porosités des théories architecturales aux imaginaires scientifiques de leur temps.

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.