Thèse en ligne : Le promeneur dans le jardin

Récemment, l’auteur Catherine Szanto a publié un édito sur le site du réseau ambiance : La promenade : dialogue sensori-moteur entre l’homme et l’espace. Il y a quelques mois, nous avions demandé à l’auteur un exemplaire numérique de sa thèse qui a eu l’amabilité de nous le faire parvenir. Ainsi nous disposons à la doc du Cresson, d’un exemplaire papier et la version numérique est téléchargeable à cette adresse, avec l’accord de l’auteur of course ! Les jardins de Versailles n’auront plus de secret pour vous !

Le promeneur dans le jardin : de la promenade considérée comme acte esthétique : regard sur les jardins de Versailles / Szanto, Catherine, Auteur. – Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis, 2009. – 438 p.: ill. en coul.; schémas; dessins; 21 cm / 29,7 cm.

De nombreux chercheurs ont récemment reconnu l’importance du mouvement pour étudier les usages des jardins. En effet le jardin n’existe pour ses visiteurs que dans la mesure où ils l’ont découvert, parcouru, « vécu ». C’est pourquoi la promenade comme mode d’expérience du jardin apparaît comme un thème de recherche essentiel pour comprendre l’expérience spatiale offerte par le jardin.
Le jardin de Versailles, souvent considéré comme statique, a été dès l’origine un lieu de promenade très apprécié. L’analyse du jardin que je propose est basée d’une part sur des descriptions de promenade contemporaines à sa création sous Louis XIV, et d’autre part sur une analyse phénoménologique de l’expérience des formes spatiales, corroborée par les récents résultats de la recherche sur la perception. L’espace est compris non comme une chose vue qui se déroule à nos côtés, ni comme un réceptacle neutre pour nos mouvements, mais comme une constante invitation, comme un partenaire dans un dialogue qui prend ici la forme d’une promenade. La richesse du dialogue vient des choix complexes que l’espace propose au promeneur par ses formes qui s’offrent à la possibilité simultanée d’attitudes spatiales variées (en repos ici, en attente de…, en mouvement vers…), à plusieurs échelles spatiales et temporelles.
Ce travail pourrait être l’ébauche d’une théorie de l’« acte de la promenade », d’une « esthétique de la promenade ». La promenade, comme la lecture, est un ‘acte de construction de sens’, requérant la ‘compétence’ du promeneur. La question est de comprendre ce que peut vouloir dire ‘structure de sens’ dans le jardin, et ce que constitue sa ‘construction’ au cours de la promenade.(Résumé auteur)

Sommaire :

CHAPITRE 1 : LES TRAITES DE L’ART DES JARDINS
CHAPITRE 2 : PROMENEURS ET PROMENADES
CHAPITRE 3 : L’EVOLUTION DU JARDIN
CHAPITRE 4 : LES DESCRIPTIONS DES PROMENADES
CHAPITRE 5 : COMPOSITION SPATIALE ET EXPERIENCE
CHAPITRE 6 : MOUVEMENT DANS LE JARDIN : LA DYNAMIQUE
DE L’EXPERIENCE SPATIALE
CONCLUSION
A – PHENOMENOLOGIE ET PERCEPTION
B – PERCEPTION ACTIVE
C – ESTHETIQUE
D – EN CONCLUSION



Citer ce billet
Françoise Acquier (2011, 6 janvier). Thèse en ligne : Le promeneur dans le jardin. Le Cresson veille et recherche…. Consulté le 21 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qruc

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search