Ouvrage : Pour une ville qui marche. Aménagement urbain et santé, Marie Demers, Décembre 2007, Editions Ecosociétés, 288 p., 26 dollars canadiens

En se basant sur une abondante documentation, l’auteure examine les causes et les conséquences néfastes de l’abandon de la marche et analyse comment l’omniprésence de la voiture et la création d’un environnement urbain déshumanisé nous tuent à petit feu : destruction du paysage et des écosystèmes, déclin des communautés rurales et de la cohésion sociale, développement de problèmes de santé, perte d’autonomie pour les personnes dépendantes comme les enfants, les personnes âgées et les moins nantis…

Redonner à la marche un statut valorisant nécessite avant tout un changement d’attitude qui réinsère l’activité physique au coeur de notre quotidien. Mais un tel comportement est possible dans une ville qui revalorise et protège le piéton, ce qui relève d’un choix de politique publique. Il en va de notre autonomie, de notre vitalité mais aussi de notre liberté.

Marie Demers est épidémiologiste et travaille sur la question des habitudes de vie en lien avec l’obésité. Elle oeuvre en recherche dans le domaine de la santé depuis plus de 20 ans et s’intéresse particulièrement à l’influence de l’environnement urbain sur notre mode de vie.

 

Lien

Publi81

 

 



Citer ce billet
Françoise Acquier (2008, 21 mars). Ouvrage : Pour une ville qui marche. Aménagement urbain et santé, Marie Demers, Décembre 2007, Editions Ecosociétés, 288 p., 26 dollars canadiens. Le Cresson veille et recherche…. Consulté le 21 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qr35

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search