Ouvrage : Le chercheur et le quotidien. Phénoménologie des sciences sociales, Alfred Schütz, Collection Méridiens-Klincksieck N°2, 978-2-252-03676-1, 25 euros

Partant du constat que la sociologie est très souvent coupée de ses racines spéculatives au point de paraître tout à fait incapable de « dire le sens » de ce qu’elle observe, Schütz démontre l’intérêt du présent et développe la thématique du quotidien. Mais l’idée centrale est que la sociologie compréhensive (représentée par Max Weber) doit être complétée par une approche des sciences sociales à partir de la phénoménologie (Edmund Husserl) : partant donc d’une sociologie de la quotidienneté, Schütz propose une modélisation (basée sur le choix parmi des types d’acion de la vie quotidienne) dans le but d’atteindre une véritable connaissance scientifique.

Url de référence :
http://www.klincksieck.com/livre/?GCOI=22520100945310

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search