Livre : Dire la musique, à la limite

Source Fabula

Dire la musique, à la limite. Sous la direction de Stéphane Roth & Isabelle Soraru. Paris : L’Harmattan, coll. “Esthétiques”, 2012. 254p. EAN 9782336003092. 26,50EUR

Une certaine hésitation, semble-t-il, précède tout discours voué à la musique. Que nous nous employions à la nommer, à la décrire, à la transcrire, à la déchiffrer par les mots ou à en articuler une traduction, nous nous trouvons constamment et d’emblée confrontés à une tâche qu’il n’est pas aisé de mener à bien, qui nous pousse à considérer que jamais nous ne dirons la musique telle qu’elle se présente à nous, mais toujours de manière différée et, en quelque sorte, inappropriée. Si pour George Steiner, «le langage, au regard de la musique, “tripote”, recourt à la colle, à la ficelle ou aux clous rouillés qui sont plus ou moins à portée de main», nous pourrions tout aussi bien soutenir avec Gilles Deleuze et Félix Guattari que la position-limite à partir de laquelle œuvre le musicographe est toujours déjà celle d’un «étranger dans sa propre langue». Lien vers l’éditeur



Citer ce billet
Françoise Acquier (2013, 21 février). Livre : Dire la musique, à la limite. Le Cresson veille et recherche…. Consulté le 19 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qs9u

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search