Ouvrage sur l'éclairage muséographique

Proposition d’achat de Sandra Fiori

Manuel d’éclairage muséographique Auteur : Jean-Jacques Ezrati
Paru le     : 01/03/2004
Editeur     : LA DOCUMENTATION FRANCAISE
Isbn     : 2-11-091398-3 / Ean 13 : 9782110913982
Prix      : 14,25 €

Théorie, technique et technologie de l’éclairage muséographique, Auteur : Jean-Jacques Ezrati
Paru le     : 01/12/2002
Editeur     : AS
Isbn     : 2-912017-20-3 / Ean 13 : 9782912017208
Prix éditeur      : 45,00 €
143 pages

” L’éclairement est la face visible de la lumière, c’est son aspect physique.
On peut l’étudier scientifiquement : directivité du ou des flux lumineux, intensité, couleur, contraste, etc, ont des données précises et des rapports mesurables, tandis que la lumination n’est saisissable que par ses effets subjectifs sur nos sentiments. ” (Henri Alekan, Des ombres et des lumières, p. 63) Cette citation d’Henri Alekan, que j’ai trop peu côtoyé pour me considérer comme un de ses élèves, par la création d’un nouveau mot la lumination met l’accent sur une des deux fonctions de l’éclairage cinématographique, mais tout aussi valable que cela soit pour la scène ou l’exposition : donner à voir et donner à ressentir.
Bien que je n’utilise pas ce terme, le lecteur sentira sa présence tout le long de l’ouvrage. Celui-ci est le fruit, avant tout, d’un éclairagiste, non d’un concepteur lumière (la langue française nous offre le luxe de travailler dans la nuance), ni non plus d’un régisseur et encore moins d’un ingénieur, bien qu’il me soit arrivé, et qu’il m’arrive encore, de passer de l’un à l’autre. Il s’adresse à ceux qui veulent embrasser cette profession, étudiant, ou jeunes professionnels, ainsi qu’à tous ceux qui côtoient l’exposition : conservateurs, architectes, restaurateurs, etc.
En fonction de sa propre expérience, certains chapitres sembleront succincts au lecteur, j’en conviens, mais ils sont là à leur place pour appréhender la pluralité des savoirs et des compétences que requiert cette activité. Le premier chapitre situera l’éclairage muséographique dans l’histoire mais aussi dans le contexte du musée, de l’exposition et de l’usage de la lumière du jour. Plus technique, voire technologique sera le deuxième chapitre consacré à la lumière comme matériau, à sa mesure et à sa production.
Avec le troisième, on étudiera l’interaction de la lumière avec la matière, de là sa maîtrise pour en arriver à son utilisation raisonnée. Le quatrième chapitre, enfin, traitera de l’éclairage d’exposition comme élément intrinsèque à toute scénographie : c’est ici que se mêlent les aspects physiques et physiologiques, le côté objectif de l’éclairement, avec l’aspect sémantique et sensible, beaucoup plus subjectif, la lumination.
Puis, en marge de l’éclairage, un dernier chapitre sur la mesure de la couleur et ses applications en muséographie. Jean-Jacques Ezrati



Citer ce billet
Françoise Acquier (2008, 1 avril). Ouvrage sur l'éclairage muséographique. Le Cresson veille et recherche…. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qr3y

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search