Livre : La ville comme paysage du sentiment

Source Crévilles et le scoop it de Martine, un livre qui semble majeur !

paysageLa ville comme paysage du sentiment. Le sentiment urbain à Buenos Aires aux XIXe et XXe siècles. Marcelo Bidinost. Préface de Martin Steinmann. L’harmattan, 2013. 246 p. 24 €. Lien vers le site de l’éditeur.

Cet ouvrage propose de caractériser la Stimmung particulière qui teint l’espace urbain et suburbain de Buenos Aires aux XIXe et XXe siècles. Il part de l’hypothèse que la ville en tant qu’espace vécu, donc chargée d’émotions, éveille des sentiments.
L’objectif est, donc, de donner un regard aiguisé sur l’effet sensible de la forme urbaine, c’est-à-dire en tant qu’éveilleur d’une Stimmung particulière. Pour dénoter l’ensemble des sentiments éveillés par un lieu, nous proposons la notion de Stimmunglandschaft (sentiment du paysage) qui nous renvoie à l’esthétique psychologique allemande du début du XXe siècle.
Sur la base de mes souvenirs d’enfance et des représentations de l’espace urbain de Buenos Aires, la ville est analysée en tant qu’espace vécu. Elle est lue à travers des nombreuses sources – architecture, littérature, peinture, photographie, gravure, cinématographie, musique, etc. – dans un contexte historique. Le sentiment que ces représentations produisent permet de saisir non seulement la manière dont la ville était perçue, mais aussi l’effet qu’elle produisait.

 

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search