Thèse en ligne : Bien gérer les “espaces de nature”, une éthique du faire-avec

Bien gérer les “espaces de nature”, une éthique du faire-avec. Propositions pour une géographie des associations hétérogènes. Tollis C.
Thèses. Université de Grenoble (soutenu le 10/12/2012). http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00814246

La ” crise environnementale ” médiatisée sous la forme d’une série de dommages et de menaces qui pèsent sur la survie de notre espèce (Larrère, 1997) oblige nos sociétés à prendre en compte des entités et des phénomènes qui ne sont pas humains et que nous avions exclus de notre sphère morale. Plus largement, ces enjeux questionnent la façon dont nous nous organisons pour agir dans les espaces que nous partageons de facto avec une pluralité d’entités. Cette recherche doctorale s’intéresse plus particulièrement aux pratiques de gestion des ” espaces de nature “. Les gestionnaires de ces espaces sont amenés à répondre à une multiplicité de demandes et d’injonctions, autrement dit à ” écologiser ” leurs façons de faire. Nous observons et décrivons la mise en place de quatre initiatives se disant ” éthiques ” ou ” responsables ” sur des terrains variés, du plus urbain (espaces verts de Grenoble) au plus ” sauvage ” (Mt Jefferson Wilderness, en Oregon). Il apparaît que la responsabilité du devenir de ces espaces n’est pas uniquement celle des gestionnaires : elle est distribuée le long d’une chaîne d’humains et de non-humains. Les acteurs comptent sur une pluralité de personnes, d’êtres et de choses pour maintenir ces espaces. Leurs pratiques relèvent d’expérimentations tout à la fois scientifiques, politiques et morales (Latour, 1995, Hache, 2011). Ils construisent des compromis situés et précaires, selon une éthique du faire-avec. Dans ce mouvement, les parcs et jardins – comme figures de la séparation et de la domestication – cessent d’être l’échelle pertinente de réflexion et d’action : d’autres formes socio-spatiales émergent. Une géographie des associations hétérogènes (Murdoch, 1997) nous apparaît alors la plus à même de rendre compte des liens, des emboîtements d’échelles et des évènements éthiques fragmentaires qui se jouent dans le travail continu que ces collectifs s’adonnant à construire un monde commun constamment renégocié.



Citer ce billet
Françoise Acquier (2013, 19 avril). Thèse en ligne : Bien gérer les “espaces de nature”, une éthique du faire-avec. Le Cresson veille et recherche…. Consulté le 27 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qsbo

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search