Formation : Théories et pratiques de l’espace sonore, Digne-les-Bains, 17-21 juillet 2013

Archimeda aCousson4 en partenariat avec le Centre de Recherche sur l’Espace sonore et l’environnement urbain, Cresson, CNRS, UMR 1563 propose une formation estivale en Haute Provence.

Du mardi 17 juillet au samedi 21 juillet 2013
Durée : 5 jours
Lieu : Digne-les-Bains, Alpes de Haute Provence
Tarif : 300 € par participant, hébergement sur place, seuls les repas sont à la charge du participant.
Inscriptions jusqu’au 30 juin en écrivant à aCousson@gmail.com / tel: 06 80 38 49 74

Intervenants

Michel Bonnafoux, Ingénieur son, Association archiledAcousson4, apport technique et prise de son.
Cécile Regnault, Architecte, Chercheuse associée au laboratoire Cresson, CNRS UMR 1563, Enseignante à l’Ecole supérieure d’Architecture de Lyon, Directrice de l’association Acirène, apports théoriques et méthodologiques.
Patrick Romieu, Anthropologue, Chercheur associé au laboratoire Cresson, Coordonateur association Archimedacousson4, apports théoriques et méthodologiques.

Objectifs

Destinée en priorité aux enseignants et aux étudiants en Sciences Sociales et Humaines, en Aménagement et Urbanisme, en Architecture, en Géographie, cette formation s’attache à mettre en relation les pratiques de l’écoute active des environnements et des concepts qui en proposent la théorie. C’est ainsi que les notions de Milieu, de Paysage, de Dispositif, d’Ambiance, d’Environnement seront abordées selon leur genèse singulière dans les différents champs disciplinaires qui les supportent et les articulent. Parallèlement la pratique de l’écoute active de l’environnement, la sélection des points d’ouïe, l’élaboration de cheminements pertinents du point de vue de l’expérience sensorielle apporteront un éclairage inédit sur les potentiels pédagogiques et descriptifs du monde sonore. Enfin les techniques d’enregistrement, de montage, de valorisation numérique audio- visuelle de scènes sonores réactivées viendront compléter cette formation initiale afin de rendre explicites et opératoires les principaux fondements théoriques de l’écoute environnementale.

Programme

mardi 17 juillet : La problématique sonore

Matin : Approche critique des différentes problématiques sonores dans les Sciences de l’Homme et de la société.
Après-midi : Mise en contact avec le matériel d’enregistrement et les terrains d’écoute; premiers enregistrements réalisés par les participants dans le parc expérimental de La Peyrière, à Digne.
Synthèse de la journée
Soirée libre : sorties possibles en ville, plan d’eau, piscine, via ferrata, tennis balades en colline, repas à La Peyrière

mercredi 18 juillet : L’expérience sonore vive

Matin : Approche théorique : l’approche phénoménologique, la théorie de la médiance selon Augustin Berque, les parcours commentés. Le débat théorique se fondera sur des comptes rendus enregistrés d’expérience vive. Des exemples issus de la littérature seront aussi interrogés.
Après-midi : Les participants élaborent leur propre parcours commenté à l’aide d’un enregistreur numérique portable, une première fois dans l’espace boisé du parc de la Peyrière, la seconde fois dans l’espace urbain de Digne. La ville est distante de 3 kilomètres du parc. Chaque parcours s’inscrit dans une durée de 1 heure.
Synthèse des parcours et synthèse de la journée
Soirée : à l’identique de la veille

jeudi 19 juillet : Son direct, son reproduit

La matinée aborde l’importance du contexte pragmatique de l’action et de ses effets cognitifs, émotionnels, affectuels sur l’écoute. Les dispositifs de l’écoute réactivée pour des situations qui déploient leur propre contexte de réception et de perception permettent la mise en perspective des usages du sonore enregistré, que ce soit à des fins pédagogiques, heuristiques ou encore artistiques.
Après-midi : Comment pratiquer l’enregistrement, comment sélectionner et monter des séquences sonores ? Comment opérer des choix logiciels en fonction de son projet ?
Synthèse de la journée
Soirée : à l’identique de la veille

vendredi 20 juillet : Valoriser l’instant sonore

Matin : De la balade sonore à la carte postale. Une méthodologie de la valorisation des sites sonores, par Cécile Regnault
Après-midi : Techniques de mise en son d’une balade d’écoute pour une valorisation didactique de qualité. Mise en perspective des apports techniques de la veille.

Samedi 21 juillet : Synthèse

Matin : Travaux pratiques, chaque participant élabore son projet finalisé dans un enregistrement.
Après-midi : Présentation des projets individuels et synthèse générale
Soir : petit concert sur place et feu de bois

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 23 juin 2015

    […] édition de l’école d’été sur le sonore, la 1ère a eu lieu en 2013 et la 2d en 2014 avait pour thème la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.