Article en ligne : De l’espace domestique au monde domestiqué

Hoyaux A.-F. De l’espace domestique au monde domestiqué. Point de vue phénoménologique sur l’habitation. In : Espaces domestiques. Construire, habiter, représenter, Collignon B. et Staszak J.-F. (Ed.) (2003) 33-45 – http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00277501

Cette contribution traite le concept d‘espace domestique au travers des approches de la phénoménologie sur l’habiter et la corporéité. A partir de ces approches, elle émet l’idée que l’espace domestique ne doit pas être conçu uniquement comme un contenant délimité par les murs d’un appartement ou la clôture d’une maison d’habitation principale mais aussi et peut-être surtout comme un espace contenu où la projection de l’être, en chair, construit un monde où sa sécurité ontologique est maximum. Cette sécurité ontologique constitue pour cet être-au-monde, non pas forcément un monde idéal où la qualité de vie serait maximale au sens que peuvent encore trop souvent se donner les codes de l’urbanisme et/ou les canons de l’architecture, mais un monde complexe, contradictoire, parfois violent et désordonné , où l’être-au-monde, par ses pratiques et ses discours, inscrit des mondes qu’il domestique, en se les appropriant ou en s’identifiant aux autres êtres qui les habitent ou aux valeurs qu’ils représentent.

 

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search