La Fin des cartes ? Territoires rêvés, territoires normalisés

Actualités autour du programme de recherche La fin des cartes (2013-2015), dont Elise Olmedo est partie prenante. Un programme passionnant :

« À travers le titre La Fin des cartes ? Territoires rêvés, territoires normalisés, il s’agira de mettre en tension les démarches subjectives et appropriatives que nous adoptons face aux territoires que nous pratiquons, et les outils toujours plus performants et inquisiteurs qui tendent à absorber ces représentations. GPS et « Mappy », les services de géolocalisation et les applications qui génèrent des cartes à la volée, sont-ils encore des procédés cartographiques ? Que doit-on penser des pratiques de cartographie collaborative ? Quel est le rapport entre leurs processus d’élaboration et de représentation des territoires et les techniques cartographiques utilisées par les scientifiques ? Dans quelle mesure laissent-elles encore une place au rêve et à l’imagination ? Ne masquent-elles pas de nouvelles stratégies de normalisation du territoire ? L’ambition du projet est ainsi d’apporter un éclairage sur la « fin des cartes », leur finalité comme leur finitude, leur fascinante beauté comme leur programme normatif, leur sinueux dessin comme leur inquiétant dessein. http://lafindescartes.net/

 

Colloque « La Fin des cartes ? Territoires rêvés, territoires normalisés. Journées d’étude ALTERMAPPING : Problématiser la cartographie comme objet, méthode et expérience interdisciplinaire. Vendredi 3 avril 2015 Université Jean Monnet – Campus Tréfilerie 33, rue du 11 Novembre, 42023 Saint-Étienne Cedex 2 Salle G05

Entrepris dans le cadre de La Fin des cartes ? Territoires rêvés, territoires normalisés, le projet AlterMapping vise, d’une part, à éclairer le paradigme cartographique/ spatial actuel par l’expérimentation de ses formes et par l’analyse de ses effets, ce qu’on pourrait appeler son « esthétique», et, d’autre part, à explorer des modèles de cartographie «
alternatifs » allant des cartes de connaissance des Aborigènes australiens aux expériences de « contre-cartographie». Ces cartographies qu’indiquent-elles de notre façon d’habiter le monde, d’écrire, de lire, de jouer et de travailler ? Qu’en est-il de nos représentations de l’espace et de notre imagination géographique ?
Cette première rencontre à Saint-Etienne vise à amorcer des collaborations interdisciplinaires et d’établir une feuille de route pour le déploiement de projets menés en commun (série de workshops, revue, base de connaissances interopérable).

Un très riche programme à consulter ici

 

Exposition Carte, Territoire…Récits Espace Culturel Fernand Pouillon – Site Saint-Charles – Marseille (Aix-Marseille Université) Vernissage jeudi 26 mars de 17h à 20h 30. Exposition du 26 mars au 16 avril, ouverte du lundi au vendredi de 11h à 17h

La carte est une représentation codée et régulée d’un espace géographique (un territoire), et les artistes s’emparent de son caractère documentaire comme de l’imaginaire qu’elle suscite afin d’élaborer leurs œuvres et leurs récits. Cette exposition présente le travail d’une quinzaine d’étudiants lors d’un workshop organisé au 1er semestre 2014-15 à l’initiative de Jean Arnaud. Il proposait de réfléchir sur les nouveaux enjeux du récit visuel par rapport à la perception actuelle des notions de territoire,
de carte et de plan, qui se sont déplacées sous l’influence conjuguée de la mondialisation, de la numérisation générale des données, de la rapidité de circulation de l’information ou encore des pratiques participatives. Il s’agit ici de questionner les possibilités d’appropriation et/ou de représentation des territoires que nous fréquentons réellement ou virtuellement. Les étudiants ont mis plastiquement en œuvre le cartographique par rapport à la fréquentation de territoires infiniment modulables aujourd’hui, entre réel et fiction. Ils ont interrogé la limite entre l’abstraction codée et normative de la carte, ainsi que ce qui relève du parcours réel ou projectif d’un spectateur/acteur dans un territoire.

Plus d’info sur la newsletter

 

Derniers articles parus sur le site Vision Carto qui poursuit son exploration des expressions cartographiques sensibles.
vision_carto

 

L’école, lieu(x) de vie : une exploration cartographique du quotidien scolaire
Comment représenter l’intensité du lien que nous tissons chaque jour avec les espaces que nous traversons ? Comment exprimer le bien-être et le mal-être à l’école ? Telles sont les questions qui ont été au centre d’un projet cartographique d’exploration du quotidien scolaire, qui a réunit trois enseignantes d’arts visuels et la géographe Muriel Monnard dans les « lieux de l’école ».

Cartographies traverses, des espaces où l’on ne finit jamais d’arriver
« Cartographies traverses » est un dispositif de recherche-création qui regroupe des productions visuelles et sonores traitant des expériences migratoires contemporaines. Projet participatif, il a réuni douze demandeurs d’asile, deux chercheuses en géographie et quatre artistes pour fabriquer des cartes du chemin, des cartes en chemin.
Ré-inventer les figurés qui habituellement réduisent la frontière en une ligne et la migration en une flèche, rendre compte de la complexité politique et pratique des franchissements : autant d’enjeux qui trouvent leur expression dans ces expérimentations arts-sciences, intégrées au collectif antiAtlas des frontières.

 


Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble. Veille également sur Scoop-it : http://www.scoop.it/t/le-cresson-veille-et-recherche

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Anthony Pecqueux dit :

    Merci beaucoup Françoise; ces projets sont effectivement passionnants – des liens à tisser avec ces collègues sur ces problématiques?
    J’avais déjà scoopé les « cartographies traverses », de collègues géographes grenobloises (http://sco.lt/7i43rV), & qui m’avaient beaucoup plu
    A suivre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.